Comment faire un stoppie moto ?

Les stoppies motos, ces figures de moto impressionnantes, peuvent sembler intimidantes au premier abord. Cependant, avec les bons conseils, elles deviennent plus accessibles. Beaucoup pensent qu’un trail ou un Super Motard sont idéaux pour débuter. C’est vrai, mais avec nuances. Ces motos ont certes un angle de chasse plus grand, rendant le soulèvement de la roue arrière plus difficile. Cependant, une fois en l’air, cet angle offre un meilleur contrôle et une meilleure sensation de l’inclinaison, comparé aux sportives et aux roadsters.

Premiers Pas : Préparation et Sécurité

Avant de vous lancer, choisissez un lieu sûr, comme une zone industrielle déserte le dimanche. Cela vous permettra d’accélérer en toute sécurité. La prudence est de mise : portez un casque et des équipements de protection, et si possible, faites-vous accompagner pour une assistance en cas d’accident.

Techniques de Base : Le Courage de Freiner

Le véritable défi n’est pas tant la roue avant, mais plutôt de freiner fermement en étant en mouvement. Ne tentez pas de faire une roue avant à l’arrêt. Cela pourrait conduire à perdre le contrôle et à faire un salto involontaire. Commencez en roulant à une allure modérée, comme 40 à 50 km/h.

Il est crucial de chauffer le pneu avant en faisant quelques allers-retours en freinant progressivement. Testez la température du pneu avec votre main. Sur un trail ou un Super Motard, maintenez un régime moyen en seconde. Avec un roadster ou une sportive, optez pour la troisième vitesse à bas régime.

En savoir plus  L'histoire de Yamaha motors

Pour les motos légères, simulez un arrêt d’urgence après avoir relâché l’accélérateur. Vous devriez bientôt réussir à faire des stoppies de quelques mètres. Pour les motos plus lourdes, évitez de freiner brusquement. Plutôt, freinez lentement, augmentant la pression lorsque la fourche commence à plonger.

Progression et Patience

Augmentez la distance de votre stoppie en moto soit en accélérant, soit en ajustant la pression sur le frein, ou les deux. Rappelez-vous, la pratique et la patience sont essentielles.

Techniques Avancées de Stoppie en Moto

Le stoppie, une manœuvre de moto où l’arrière de la moto se soulève en freinant à l’avant, est un art qui requiert maîtrise et précision. Cet article vous guide à travers différentes techniques de stoppie, une fois le concept de base maîtrisé.

Stoppie à une Main

Cette technique, plus simple en pratique qu’en théorie, nécessite une vitesse moyenne (environ la moitié de la troisième vitesse). L’objectif est de maintenir l’équilibre de la moto en utilisant une force gyroscopique plus élevée, compensant ainsi le fait de tenir la moto d’une seule main. Gardez le bras droit légèrement fléchi pour éviter que la moto ne dévie. Avec cette posture, le cabrage de la moto se fait naturellement. Il est essentiel de parcourir une distance minimale de 15-20 mètres avant de lâcher la main gauche.

Stoppie Albatros

Pour réaliser le stoppie albatros, commencez par une roue avant classique. La variation ici consiste à écarter les pieds au lieu de les garder sur les repose-pieds. Cette modification améliore l’équilibre en changeant l’angle de la moto. En position debout sur les repose-pieds, serrez la selle ou le réservoir et freinez doucement. Cette manœuvre offre une sensation unique et amusante.

En savoir plus  Les modèles de motos et scooters les plus populaires du premier semestre 2024

Stoppie Fenwick

Maîtrisez d’abord le wheeling en position fenwick. Ensuite, en troisième ou quatrième vitesse, maintenez une vitesse stable et actionnez lentement le frein avant. Laissez la moto se soulever progressivement. La distance parcourue en cette position dépasse rarement 20-30 mètres, sauf pour les professionnels comme le team GT-ACROBATIE. Faites attention à ne pas cabrer la moto excessivement, car il est difficile de juger précisément l’angle.

Stoppie Demi-Tour

Cette technique est nettement plus complexe. Elle se pratique à basse vitesse, en troisième avec un filet de gaz. Positionnez-vous vers l’avant de la moto. Après avoir parcouru 5 mètres et trouvé votre point d’équilibre, poussez le guidon à droite pour entamer le demi-tour. À faible allure, la moto se penchera et pivotera sur l’axe de la fourche. La prudence est de mise pour éviter une chute. Un demi-tour réussi exige une expérience considérable dans la réalisation de stoppies.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut