Exemple de moteur 2 temps

Qu’est-ce qu’un moteur 2 temps ?

Caractéristiques distinctives du moteur 2 temps

Un moteur 2 temps se distingue par plusieurs aspects structurels par rapport à son homologue 4 temps. Notons principalement l’absence de soupapes et la présence de lumières de transfert. Le piston, parfois prolongé par une jupe, joue un rôle crucial dans le processus. De plus, le cylindre se caractérise par la présence de plusieurs lumières, comme le montre la vue en coupe d’un moteur 2 temps.

Principes de base du cycle 2 temps

Le cycle du moteur 2 temps, similaire au 4 temps, s’effectue en un aller-retour du piston : la première phase lors de la montée du piston et la seconde lors de la descente. Bien que les étapes soient semblables à celles du moteur 4 temps, elles se déroulent différemment.

  1. Phase de montée du piston : Lorsque le piston monte, le mélange air-essence est comprimé dans la culasse, équivalent à l’étape de compression du 4 temps. Simultanément, une dépression se crée sous le piston, permettant l’admission du mélange dans le moteur.
  2. Phase de descente du piston : L’inflammation du mélange air-essence par la bougie provoque la détente, poussant le piston vers le bas. Au point le plus bas, le piston libère la lumière d’échappement, permettant l’évacuation des gaz. Cette phase intègre à la fois la détente et l’échappement, caractéristique du moteur 2 temps.
Schémas d'un moteur 2 temps

Évolutions et variations du moteur 2 temps

Historiquement, les moteurs 2 temps utilisaient un piston à jupe, actionnant l’ouverture et la fermeture des lumières. Bien que moins courant aujourd’hui, ce système persiste dans certains cyclomoteurs et modèles de MZ.

En savoir plus  Qu’est-ce qu’un moteur 4 temps ?

Les moteurs de compétition, en revanche, emploient souvent une admission par disque rotatif, où un disque échancré synchronisé avec le vilebrequin régule l’admission et l’échappement.

Dans les années 70, Yamaha a révolutionné cette mécanique avec l’introduction de l’admission par clapet, utilisant des lamelles flexibles pour réguler le flux du mélange carburé en fonction de la pression.

Comparaison entre les moteurs 2 temps et 4 temps

La différence fondamentale entre ces deux types de moteurs réside dans le traitement de l’huile et de l’essence. Dans un moteur 4 temps, l’huile et l’essence sont séparées, le piston nécessitant deux tours complets du vilebrequin pour un cycle. En revanche, dans un moteur 2 temps, l’huile, l’air et l’essence sont mélangés, avec un seul tour de vilebrequin suffisant pour un cycle complet, entraînant une usure plus rapide.

0 0 votes
Évaluation de l'article
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires
0
Nous aimerions avoir votre avis, veuillez laisser un commentaire.x
Retour en haut